Consort

Au 18º Siècle, la flûte a bec joue un rôle bien connu comme instrument soliste. Cependant, on trouve aussi de nombreux indices d´utilisation de la flûte à bec comme instrument de consort : ainsi on dispose, bien sûr, de flûtes altos et de flûtes sopranos, mais aussi de flûtes tenors et basses et même d´un quatuor complet chez Johann Benedict Gahn (Nuremberg). Certains compositeurs baroques emploient expressement dans leurs oeuvres des ensembles de flûtes à bec; c'est le cas de J.-B. Lully, M.P. de Montéclair, A.Marcello et G.Ph.Telemann.

Pour intégrer au mieux la flûte soprano, qui donne trop souvent l'impression d'être soliste et pour atteindre un maximum de sonorité chaude et profonde, j´ai opté pour le « diapason de chambre » français, c´est à dire la=392 hz, pour la fabrication de mon consort baroque.

A l'origine, ce quatuor a été créé pour les musiciennes de Flautando Köln, qui l'emploient régulièrement lors de leurs concerts et de leurs enregistrements.